Il a créé le trophée du Prix des Neiges : nous l’avons rencontré !

Connaissez-vous Jean-Pierre Madelon ? C’est lui qui a imaginé le design du trophée du Prix des Neiges. À la tête d’un studio graphique et membre de l’organisation à l’époque, il avait alors eu la charge de concevoir un trophée original et élégant. Pour en discuter, nous l’avons rencontré. Il nous raconte.

 

 

Jean-Pierre, d’abord, pouvez-vous vous présenter ?
Après mes études aux Beaux-Arts, j’ai créé, en 1964, un studio graphique. D’ailleurs, ça ne s’appelait pas réellement comme ça à l’époque : le nom n’existait pas encore. Je travaillais ainsi pour de nombreuses entreprises et institutions, pour lesquelles je développais des logotypes, des affiches et des packagings. Au bout de quelques années, ma société comptait une dizaine de salariés. J’ai adoré mon métier. Aujourd’hui, mon fils, Laurent, a repris le flambeau.

Comment avez-vous été amené à créer le trophée du Prix des Neiges, remis tous les deux ans à une personnalité savoyarde ?
On m’avait sollicité pour contribuer à l’organisation, notamment pour gérer la communication. Mais le trophée remis au lauréat n’était pas très esthétique : il était en plastique. Il fallait donc réfléchir à quelque chose d’autre. J’ai alors pensé à un ensemble en inox, sans socle, pour un résultat original et intemporel.

Avec qui avez-vous collaboré pour obtenir ce résultat ?
Au-delà du design, le trophée imaginé se distinguait par sa complexité technique. Pour la fabrication, je me suis donc appuyé sur l’association de jeunes « Métal’Art », du lycée MONGE de Chambéry. Je trouvais ça pertinent sur le plan symbolique : permettre à la nouvelle génération de concevoir un trophée qui récompense une personnalité du territoire, acteur clé du dynamisme des Savoie.

Aujourd’hui, vous portez toujours un regard attentif à l’évolution du Prix des Neiges ?
Bien sûr ! Je le suis de près, même si je ne fais plus partie de l’organisation. Je suis particulièrement attentif aux idées des jeunes. Certains portent des projets étonnants. Ça me permet ainsi de me rendre compte des évolutions sociétales, à travers les sujets traités. On voit les centres d’intérêt qui changent. Aujourd’hui, les jeunes parlent beaucoup d’écologie ou de voyage.

Quel boursier vous a le plus marqué jusqu’à aujourd’hui ?
C’est impossible à dire. Ils sont si nombreux. Mais, évidemment, je porte un regard attentif à la catégorie « Artisanat & Apprentissage ». Vous imaginez pourquoi !

La prochaine édition du Prix des Neiges aura lieu en novembre prochain. Vous avez moins de 30 ans, vous êtes de Savoie ou de Haute-Savoie et vous êtes porteur d’un projet innovant ? Les inscriptions sont déjà ouvertes.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour recueillir des données de statistiques.