Territoire savoyard : profitez des beaux jours pour combler votre soif de découverte !

Les vacances se terminent mais l’été, lui, est encore bel et bien là 🙂 Que diriez-vous de cultiver votre savoir et de découvrir ou redécouvrir le territoire savoyard autrement ? Entre sites remarquables, patrimoine culturel ou instant détente, nous avons sélectionné pour vous trois idées de sorties en extérieur pour profiter des beaux jours !

  • Les Forts de l’Esseillon 

Et si vous alliez faire un petit tour en Maurienne, sur la barrière de L’Esseillon ? Edifiée au début du 19e siècle, elle fut construite tel un vestige de défense de la Maison de Savoie contre une éventuelle invasion française. Réhabilités et classés monuments historiques, ces forts sont aujourd’hui des lieux de balades pour tous.

Ces forts ont été construits par les souverains de Savoie entre 1820 et 1850. Au sommet d’une barrière naturelle, cet obstacle empêchait l’accès à la Haute-Maurienne et au col du Mont Cenis.

Cette barrière se compose de 5 forts portants les noms de souverains du royaume : la redoute Marie-Thérèse, le fort Victor-Emmanuel, le fort Charles-Félix, le fort Marie-Christine et le fort Charles-Albert, inachevé. Elle est longue de 3 kilomètres pour 250m de dénivelé : une mini muraille de Chine !

En famille, ne manquez pas la promenade Savoyarde de Découverte d’une durée de 2h30, un jeu de piste qui vous invite à suivre la légende d’un jeune artilleur qui hante le fort. Passez avant à l’Office de tourisme d’Aussois pour vous munir du baluchon du soldat contenant de précieux objets et un carnet de jeux, et partez sur les traces du soldat Alessandro, en 1840. Il existe également une promenade confort accessible à tous d’une durée d’une heure.

Horaires d’ouvertures et autres infos pratiques : cliquez ici !

 

  • Le jardin ethnobotanique de St Pierre d’Entremont

Un jardin ethnobotanique ? Oui, vous avez bien lu !

Situé à St Pierre d’Entremont en Chartreuse, ce jardin veut montrer la tradition de cueillette commerciale ou familiale qui existe « depuis toujours ». Ainsi, vous y trouverez du thé des Alpes, de la reine des bois, de la gentiane, du serpolet… Les plantes sont cueillies pour être ensuite vendues à des laboratoires pharmaceutiques, cosmétiques ou des liquoristeries.

C’est ainsi une petite vingtaine de plantes sauvages de Chartreuse que vous pourrez découvrir et apprendre à connaître grâce aux petits panneaux associés à chacune d’elle. Des plantes qui guérissent, en tisane ou dans la gnôle, des plantes qui étaient ou sont encore ramassées par la coopérative de cueilleurs de la vallée des Entremonts. 

Plus d’informations sur le site de Chartreuse Tourisme.

  • Le Festival de musique classique d’Annecy 

Pour la seconde année consécutive, la cité d’Annecy, perle des Alpes françaises, accueille un festival de musique classique hors normes, de rayonnement international.

 

Après la comédienne Catherine Frot, le festival offre cette année une carte blanche musicale à l’humoriste Gaspard Proust.

Au programme : Le spectacle « Je n’aime pas le classique mais avec Gaspard Proust j’aime bien », les récitals du pianiste Lucas Debargue et du jeune prodige du violon, Daniel Lozakovitch, le Requiem de Fauré par l’Ensemble Aedes et l’orchestre Les Siècles, l’Orchestre National de Lyon dans un  programme américain et la venue de nombreux solistes, Akiko Suwanaï, Nathanaël Gouin en trio avec Guillaume Chilemme et Yan Levionnois.

Ça se passe à Annecy, du 29 août au 1er septembre 2018. 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour recueillir des données de statistiques.